Les moyens d'essais en "Fondations, matériaux & structures" de THeoREM

La centrifugeuse géotechnique de l'Université Gustave Eiffel






La centrifugeuse géotechnique est implantée sur le Campus de Nantes de l’Université Gustave Eiffel. Elle permet d’étudier à l’aide de modèles réduits le comportement d’ouvrages géotechniques, comme les fondations, les ancrages off-shore, les remblais et les soutènements (rayon 5,5m ; 2 tonnes embarquables sous une accélération maximale de 100×g).

 
Plus d'informations sur la centrifugeuse géotechnique

Caissons d'essais hyperbares


Le laboratoire d’essais hyperbares de l'Ifremer gère et met en œuvre quatre caissons haute pression de dimensions et performances différentes permettant la simulation de l’immersion par grande profondeur (plus de 10 000 m). Remplis d’eau douce, ils peuvent être pour certains d’entre eux régulés en température.
Plus d'information sur ces caissons

Les bancs de traction


L’Ifremer dispose de bancs de traction classiques électromécaniques (capacité 10 à 200 kN). Combinés avec des bacs de vieillissement dans l’eau de mer et l’eau dé-ionisée, ces machines permettent de nombreuses études de la corrélation entre vieillissement et modification du comportement mécanique de polymères et composites.
Plus d'information sur ces bancs de traction

Banc de fatigue des câbles de l'Université Gustave Eiffel


Le banc de fatigue des câbles, sur le campus de Nantes de l’Université Gustave Eiffel, permet d’effectuer des tests en capacité réelle sous sollicitations statiques et cycliques des câbles de génie civil ou des systèmes techniques de géométrie cylindrique (capacité statique maximale des vérins de 24 000 kN, longueur de 16 m).
 
Plus d'informations sur le banc de fatigue des câbles
Publié le 22 juillet 2020 Mis à jour le 7 octobre 2020