• THeoREM,

ResourceCODE : Production de la première année de rejeu d’états de mer

Les équipes scientifiques de l’Ifremer et de l’Ecole Centrale de Nantes sont partenaires du projet européen ResourceCODE (Ocean Energy Era-Net Cofund) dont l’objectif est de développer une plateforme d’analyse dédiée à l’évaluation de la ressource et à l’aide à la conception et à l’optimisation de convertisseurs d’énergie marine. Cette plateforme, constituée d’une base de donnée de rejeu d’états de mer haute résolution et d’une boite à outils d’analyse statistique sera à terme disponible via un portail web dédié permettant l’accès aux données et la conduite d’analyses.

le 23 septembre 2020

Valeur moyenne de la hauteur significative de vagues sur l’année 2017
Valeur moyenne de la hauteur significative de vagues sur l’année 2017
Une première étape du projet a été franchie cet été avec la production par les équipes de l’IFREMER de la première année de rejeu d’états de mer de la future base de données de référence Européenne ResourceCODE dédiée aux Energies Marines Renouvelables.
 
La configuration du modèle WaveWatch III® mise en place par L’IFREMER (LOPS/SIAM) s’appuie sur un maillage déstructuré haute résolution s’étendant du sud de l’Espagne aux îles Féroé et du plateau continental Irlandais à la mer Baltique et faisant appel aux données bathymétriques de référence EMODnet et HOMONIM. Forcée par les vents ERA5/ECMWF, cette configuration prend également en compte les courants de marée et niveaux d’eau recomposés à partir d’atlas d’harmoniques (MARS et FES2014) ainsi que la rugosité des fonds. Elle permettra à terme de générer une base de données de de référence, construite en re-simulant a posteriori les conditions d’états de mer rencontrées sur la zone Est-Atlantique, Manche, Mer du Nord considérée, sur la période 1993-2020 (28 années). Un ensemble de 39 paramètres ainsi que les spectres fréquentiels seront disponibles en chacun des 328000 points de la grille de calcul tandis que les spectres directionnels seront disponibles sur une grille de plus basse resolution.
 
La première année (2017) de simulation a posteriori des états de mer produite cet été permettra à l’ensemble des partenaires Européens du projet ResourceCODE de mener les nécessaires études de validation par inter-comparaison avec les données de mesure in-situ, en particulier sur un ensemble de sites d’essais pour les Energies Marines Renouvelables dont le SEMREV et avec les données de mesure satellitaires (Altimètres et SAR). Ces travaux de validation nécessitant des développements spécifiques, en particulier pour les outils d’analyse spectrale, sont coordonnés par les équipes de l’Ecole Centrale de Nantes.
L’année de rejeu produite servira également de référence pour le développement de la future boite à outils « ResourceCODE Marine Data Toolbox » piloté par le Laboratoire de Comportement des Structures en Mer (LCSM) de l’IFREMER. En lien avec les partenaires du projet, l’équipe LCSM met à profit ses compétences en traitement statistique de la donnée pour développer une librairie dédiée de fonctions permettant une exploitation optimale de la base de données pour l’évaluation de la ressource, le dimensionnement des structures en mer et l’optimisation des convertisseurs d’énergie marine.
 

Contacts :

Nicolas.raillard@ifremer.frMickael.accensi@ifremer.frchristophe.maisondieu@ifremer.fr

http://www.emec.org.uk/projects/ocean-energy-projects/tool-development/resourcecode-project/

Publié le 23 septembre 2020 Mis à jour le 23 septembre 2020