Moyens d'essais complémentaires

L'Ifremer et Centrale Nantes disposent de moyens d’essais et d’analyses complémentaires aux grands moyens d’essais de THeoREM. 

Ceux-ci peuvent être accessibles via THeoREM en fonction de la méthodologie d’essais adoptés.

Bassin de faible profondeur


Ce bassin de Centrale Nantes de 20m x 9.5m x 1m est équipé de deux passerelles mobiles et motorisées qui le surplombent. Elles permettent d’installer du matériel ou des instruments. Il est également doté d’un batteur à houle unidirectionnel de type volet.
Plus d'informations sur ce bassin

Mésocentre de calcul-ICI

Le supercalculateur, installé à Centrale Nantes en 2015, est une machine de calcul intensif interactif avec 6000 cœurs. Les logiciels de simulation implantés permettent, par exemple, d'améliorer le rendement des parcs éoliens terrestre ou offshore, le comportement des matériaux composites, le fonctionnement des turbines...
Plus d'informations sur ce moyen

Les bancs de traction


L’Ifremer dispose de bancs de traction classiques électromécaniques (capacité 10 à 200 kN). Combinés avec des bacs de vieillissement dans l’eau de mer et l’eau dé-ionisée, ces machines permettent de nombreuses études de la corrélation entre vieillissement et modification du comportement mécanique de polymères et composites.
Plus d'information sur ces bancs de traction

Caissons d'essais hyperbares


Le laboratoire d’essais hyperbares de l'Ifremer gère et met en œuvre quatre caissons haute pression de dimensions et performances différentes permettant la simulation de l’immersion par grande profondeur (plus de 10 000 m). Remplis d’eau douce, ils peuvent être pour certains d’entre eux régulés en température.
Plus d'information sur ces caissons

Pôle de Calcul et de Données pour la Mer


Localisé au Centre Ifremer Bretagne, le supercalculateur, DATARMOR, s’intègre dans le Pôle de Calcul et de Données pour la Mer (PCDM) qui réunit l’Ifremer, le SHOM, l’IUEM/UBO, le CNRS, l’ENSTA Bretagne, l’Ecole Navale, l’IRD, le CEREMA et le Pôle Mer Bretagne Atlantique. DATARMOR a 7 pétaoctets de capacité de stockage de données et plus de 11000 cœurs de calcul.  

La capacité qu’offre DATARMOR permet de relever les défis du Big Data, notamment le traitement d’un volume très important de données hétérogènes. S’ouvrent ainsi de nouvelles perspectives d’investigation pour les chercheurs, une meilleure synergie entre le traitement et l’interprétation des données pour extraire des informations nouvelles et l’amélioration des modèles de prévision.

Plus d'information sur ce moyen

Canal de circulation

Ce canal, basé à Centrale Nantes, dispose d’une veine d’essai de 2 m de large, d’environ 10 m de long. Une partie de la veine d’essai est équipée de parois latérales en verre (1.6 m de large), permettant l’observation visuelle de l’écoulement, ainsi que la mesure, par exemple par vélocimétrie laser, des vitesses de fluides.
Plus d'informations sur ce bassin
Publié le 18 mai 2018 Mis à jour le 12 juin 2018